À quand la journée du « changement » ?

Aujourd’hui, nous disent les Nations unies1, c’est la Journée internationale des migrants. En France, qui le pouvoir « socialiste » va-t-il bien pouvoir trouver à expulser ? Qui va-t-il mettre à la rue ou l’y laisser, au mépris des lois qui imposent l’accueil des demandeurs d’asile ?

Pour se mettre les yeux en face des trous, je copie ici un mail récent émanant d’un membre de la Cimade et du Réseau éducation sans  frontières des Côtes-d’Armor — j’ajoute juste un lien sur le squat de Pacé. C’était le 2 décembre, c’est un exemple comme ça. Parmi d’autres. Parmi d’autres journées où les migrants, c’est internationalement qu’on se fout de leur gueule.

Bonjour,
Des nouvelles

1) Comme vous le savez, le squat de Pacé a été démantelé, la très grande majorité des familles ont été relogées un peu partout dans le 35 afin de briser la solidarité. Le matin de l’expulsion ils ont été invités à se rendre à la préfecture pour se voir attribuer un hébergement provisoire, les militants n’ont pas eu le droit de rentrer. Une fois qu’on leur eut attribué leur lieu de destination on les a fait sortir par l’arrière à l’abri des regards pour les mettre dans un taxi (certaines familles 2 taxis). Beaucoup sont en milieu rural, sans moyen de transport, sans Restos du cœur… certains doivent se rendre à la Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA) la semaine prochaine, comment feront-ils ? Je vous passe les détails sordides … de quoi nous plaignons-nous, ils ne vont plus pouvoir manger, mais ils ont un toit !

2) Lana et son petit garçon de 5 ans sont à l’hôtel jusqu’à demain après ? je tel au CG demain matin.

3) La famille hébergée à Trégueux va devoir quitter les lieux, les vacances sont terminées, au mieux ils seront à l’hôtel à Saint-Brieuc, où ils devront se réhabituer à manger froid, au pire ils seront envoyés à l’autre bout du département, ou pire. La Cimade 22 a pris des engagements auprès de la mairie, j’espère que nous pourrons les tenir, en tout état de cause merci à cette municipalité de leur avoir épargné la rue pendant un mois et en particulier merci à Catherine Signé. Je téléphone au 115 et au maire demain.

4) Toutes les familles à l’hôtel mangent froid, parfois depuis plusieurs mois.

5) Je recherche du matériel pour nourrisson (11 jours) pour une maman Dublin 2 qui sera à l’auberge de jeunesse demain merci de votre aide.

Éric

PS : je ne sais pas combien il y a encore de personnes à la rue, car certaines n’ont aucun contact+ voire pas de téléphone.

  1. C’est pas un oxymore, ça, Nations unies ? []

Un commentaire

  1. Anne-Martine
    Publié le 20 décembre 2012 à 22:08 | Permalien

    Ca se pourrait bien, un oxymore. Dans les expressions qui valent leur pesant de mots qui s’entrechoquent, il y a celle où on a besoin d’une armée pour faire le salut des pauvres…
    Quant au gouvernement socialiste -encore un oxymore ?- étions-nous sûrs qu’il fallait espérer quelque chose d’autre que de ne plus voir la tronche du “teckel à poils durs”, dixit Bedos ?
    Bisouilles.
    Anne-Martine

Répondre à Anne-Martine Annuler réponse

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework