Pour un peuple thaumaturge

Deux interactions. La première entre un investisseur et une fonctionnaire, la seconde entre un peuple et ses représentants.

La première a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux ces derniers jours — et c’est mérité : l’investisseur est odieux, disant si bien ce que tentent plus ou moins malhabilement de dissimuler la droite et la « gauche » « socialiste » ; la fonctionnaire a une très belle, calme et ironique saillie conclusive (« Touchez ma bosse, monseigneur… »). Et puis c’est simplement, mais très efficacement filmé. Quand le vrai pouvoir — économique, donc — montre son vrai visage…

La seconde aurait dû faire l’objet d’une couverture médiatique intense depuis plus d’un an, mais voilà, rien ou à peu près. En tout cas dans les « grands médias » qui se croient encore « de référence ». On en parle un peu aujourd’hui, puisqu’il y a un vote, mais on élude les questions de fond, et pour cause. Les analyser ferait tomber bien des châteaux de cartes patiemment élaborés en quelques dizaines d’années de contre-révolution conservatrice et libérale. Quand le peuple parvient (peut-être…) à montrer où devrait se situer le vrai pouvoir…

La première interaction (via Sébastien Fontenelle en ce qui me concerne) :

La seconde bien résumée ici.

 

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework