Sois belle et tais-toi

Quelques sifflets résonnent encore dans la rue piétonne, et le défilé du carnaval n’a pas encore disparu. Parmi la bonne centaine d’enfants qui viennent de passer sous ma fenêtre, au moins dix Spiderman contre à peine un Zorro : les références changent, l’amour des justiciers masqués demeure. Pas vu de pirate — ah si, en voilà un, plutôt un corsaire d’ailleurs, qui ferme la marche. Quelques flics, un fantôme, un ou deux footballeurs, deux ou trois chevaliers. Des gamins non déguisés aussi, et d’autres qui se contentent d’un gros flingue en plastique. Pas très original, mais que dire des filles… on frôle les 100% de princesses. Avec quelques variations et certaines qui, à bien y réfléchir, étaient plutôt des fées — baguette magique et chapeau pointu obligent. Deux squaws, une diablesse, et c’est tout. C’est tout ce qu’on a à proposer à nos enfants : rester à la place à laquelle les assigne notre pauvre imaginaire incapable de dépasser les normes de genre soit-disant traditionnelles. À mort la tradition.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework