On va se refaire chez les Grecs

La semaine dernière, 110 milliards pour sauver la Grèce. Cette semaine, 720 milliards pour se préparer à sauver le Portugal, l’Espagne, et ceux qui en auront besoin demain (le Royaume-Uni, la France ?) : quelle générosité ! Évidemment, ni les Grecs, ni les Portugais, ni aucun autre Européen moyen ne verront le moindre kopeck. Au contraire, leurs gouvernements les saigneront pour rembourser tout ce pognon qui, en fait de sauver des pays, servira surtout à engraisser la poignée de rapaces, banquiers et rentiers, qui se cachent derrière le vocable poli de « marchés ».

N’est-ce pas un peu imprudent, de prendre une fois de plus aux pauvres pour donner aux riches ? De se coucher une fois de plus devant « les marchés », que l’on a puni il y a deux ans de leur irresponsabilité en leur offrant des centaines de milliards de dollars, et que  l’on punit aujourd’hui de leur voracité en leur offrant des centaines de milliards d’euros ?

Allons, allons, notre bien-aimé Premier ministre l’a dit récemment : « Si on est convaincu qu’il s’agit d’un problème de dignité, on ne peut pas s’embarrasser de prudence par rapport à une législation qui n’est pas adaptée à la société d’aujourd’hui.1 » La dignité des « marchés » commande de n’être guère prudent avec ce qu’il reste encore de mécanismes redistributifs protégeant les plus faibles.

Mais bon, c’est pas grave : les médias s’en foutent et préfèrent parler de la burqa. Siné Hebdo et Le Plan B viennent de tirer leur révérence, c’est toujours ça d’aigris qui ne viendront pas mettre en cause la sagacité gouvernementale.

« Il fait froid dans le monde
Ça commence à se savoir
Et il y a des incendies qui s’allument dans certains endroits parce qu’il fait trop froid
Traducteur, traduisez
»

(Brigitte Fontaine, Comme à la radio, 1969)

  1. Certes, c’était sur un autre sujet. Mais tout de même : dans quel pays démocratique un Premier ministre peut-il penser que la loi n’est pas affaire de prudence ? []

Un commentaire

  1. Ninette dit
    Publié le 24 mai 2010 à 14:47 | Permalien

    Je viens d’aller faire un tour sur Moul’stock ça rafraîchit….. car ça oui nous allons payer ;peut être que comme pendant la
    Révolution (la vraie) nous finirons par manger des rats à moins qu’il n’y en ait plus because qu’on n’aurait plus de croutons à leur laisser…… allez savoir. Tout ce qui se trame est terriblement dégueulasse. Mais….. attention notre grand gérant des finances
    mondiales est “toujours français, toujours socialiste et comme Zorro il apportera une solution.
    Mes frères du monde entier gardons l’espérance. Ne pensons qu’à nous serrer les coudes .
    Qui a dit ” aimons nous les uns les autres”? A une autre fois

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework