Plus il y a de gras, moins il y a de jambon

Une page se tourne : expression rigolote sur un glob, où les pages, on les charge, on les fait défiler, mais tourner, guère. Il n’empêche que, comme disent les journalistes, kartoffelkäfig franchit aujourd’hui un cap. Passe la barre symbolique des 2000 « pourriels », joli mot québécois pour désigner les commentaires indésirables. Le spam, quoi. En voici la preuve : de bas en haut, les spams numéro 1998 à 2003 tels qu’ils s’affichaient ce matin sur mon tableau de bord, juste avant leur élimination définitive. Dernières traces de parasites heureusement invisibles, puisqu’arrêtés à temps par Akismet, l’antispam intégré à WordPress, ils n’ont jamais été publiés — aucun spam n’a d’ailleurs jamais été publié sur kartoffelkäfig en bientôt quatre ans d’existence.

Complétons ce bilan : ce billet est le cent quarantième publié. Chers lecteurs et trices, vous avez posté 178 contributions appréciées aux dits billets, merci ! Chers robots pourrisseurs de vie, vous en êtes donc à 2003 tentatives de dépasser les bornes, et ça va continuer à rater, tant pis pour vous. Conclusion provisoire : alors qu’il y a un peu moins de deux ans, j’en étais à deux tiers de spam pour un tiers de ham (chez nos amis Anglais, le commentaire a un lien de parenté avec la cuisse du cochon), me voici rendu à 92 % de gras pour à peine 8 % de jambon. Mon appel a donc été entendu et je suis passé au-dessus des statistiques générales d’Akismet, qui, elles, ont entretemps baissé : sur tous les sites protégés par lui, Akismet mesure depuis 2005 une proportion de 83 % de spam. Cela reste beaucoup. Et si ça pouvait continuer à baisser, ce serait pas mal : car si le spam est invisible sur les sites bien protégés, il reste une plaie qui alourdit considérablement nos boîtes mail et suce la bande passante des réseaux. Et voilà : je ne voulais pas faire de morale cette fois-ci, juste donner une info. Désolé. Je nettoyais mon glob, et le coup est parti tout seul.

2 Commentaires

  1. Ninette dit
    Publié le 23 février 2010 à 15:32 | Permalien

    C’est beaucoup de gras pour peu de maigre, hein? Mais si ce maigre est délicieux tu pourras le savourer longtemps.
    C’est agréable de relire ce qui fait plaisir. Je te souhaite beaucoup de “ham” bienveillants, originaux, bref, qui te feront
    frétiller. Et continue à bien protéger ton blog, j’aime pas que trop de gens lisent ce que j’écris.
    à une autre fois

  2. Publié le 26 février 2010 à 17:01 | Permalien

    Hé oui, tout le monde n’est pas ton cher Claude, qui préfère le gras au jambon ! Quant à la fréquentation de ma soue, je n’en contrôle pas l’accès : ce que tu postes est potentiellement visible par bientôt 6 milliards d’humains, dont certains sont là aussi plus gras que d’autres… Mais ne t’inquiète pas : dans les faits, il n’y a pas grand monde à passer par ici. « Kein Schwein », disent les Allemands : là où tu te réjouirais qu’il n’y ait pas un chat, eux constatent qu’il n’y a pas un cochon dans les parages… et l’on reste dans le thème du jambon !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework