Bonnet rouge et barbe blanche (made in China)

À la fin du sommet de Copenhague, j’avais envie d’écrire un billet qui complèterait les réflexions entamées au début de la rencontre, et qui expliquerait pourquoi je pense que le cuisant échec de cette mascarade était inévitable : parce que, malgré les beaux discours, personne n’est prêt à remettre en question le système capitaliste, surtout pas les pays du Nord. J’ai lu des choses intéressantes ici ou là (la déclaration du Klimaforum, Politis, Sciences²), mais je ne suis pas parvenu à faire de tout ça un billet qui vaille la peine d’être lu. Et puis Linda et Thomas m’ont fourni la matière idéale. Ce qui résume le mieux ma pensée, ma colère, ma hargne et mon courroux (coucou !), c’est une chanson de Didier Super : « Petit papa chinois ». Comme c’est court, on peut regarder les deux versions à la suite, le clip et le live.


Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework