Horizons nouveaux

Contrairement à ce que dit la chanson, nous atteignons aujourd’hui un nouvel horizon. Oh, modeste. Mais tout de même, cela faisait tellement longtemps que j’en avais marre, de la mise en page par défaut de WordPress, le moteur qui propulse kartoffelkäfig, que je suis bien content d’en changer et de le fêter un peu. Youpi.

Alors voilà, l’horizon atteint aujourd’hui se nomme Aether. Je l’ai un peu modifié (tous les détails sont dans la page À propos). Je suis particulièrement heureux d’avoir équipé kartoffelkäfig de belles polices de caractères, qui s’affichent automatiquement sur ton écran, grâce à la magie du web (à ce propos, tous les détails sont dans la page À propos) et de ses libres artisans. Pour les polices, c’est Philip Poll qu’il faut remercier, et elles s’appellent Linux Libertine (pour le texte, avec sa variante italique — un vrai ital fait à la main, pas un faux penché par la machine) et Linux Biolinum (pour les titres). Car oui, depuis pas si longtemps que ça (ce qui fait carrément de moi un presque pionnier de l’internet typographique, n’ayons pas peur des gros mots), on peut faire afficher les polices qu’on veut chez tout le monde et quelque soit le navigateur (ou presque : il y a un lien dans la page À propos où on voit bien que Microsoft ne joue pas totalement le jeu, mais ça se contourne à défaut d’être simple…). Le principe : la police est placée sur le serveur, et toi, aimable lecteur, s’il devait advenir que tu ne la possédasses pas déjà sur ton nordinateur personnel, tu la télécharges en même temps que les autres éléments de la page, ce qui occasionne parfois un réaffichage du texte mais globalement c’est rapide. Et alors, shazam et woupshébam, ça nous change des sempiternelles Times, Arial et Georgia qui sont, à la longue, un peu fatigantes. Vive la biodiversité typographique !

À part ça et sinon, tout le glob sera bientôt aux meilleurs standards ortho-typo, grâce à une chouette extension (SmartyPants Typographer, mais les détails sont dans la page À propos) qui met les espaces insécables où il faut devant les deux-points et autres points d’interexclamation. Il suffit juste que je reprenne tous les vieux articles où j’avais éliminé ces espaces pour cause de retours à la ligne un temps pestifs (car il n’y a rien de pire que de retrouver un guillemet fermant tout seul en début de ligne, bêrk), et ça va être terrible.

Et puis il reste encore quelques détails de couleur et d’affichage à corriger (la date dans les billets seuls, l’affichage des catégories à la fin des billets, le pied de page à améliorer). Mais là, le premier pas est un tel changement que je renonce à attendre que tout soit parfait pour qu’on en profite : la vie est courte et mes phrases sont longues, jouissons de l’une et éventuellement des autres tant qu’on ne tombe pas de sommeil et qu’il nous reste quelques synapses fonctionnelles. Youpi.

Un commentaire

  1. Ninette dit
    Publié le 6 décembre 2009 à 14:15 | Permalien

    Bon je crois sans peine tout ce que tu dis, mais de là à mettre en acte, j’avoue n’y rien piger. Quand nous aurons la grande joie de nous voir tu m’expliqueras. Merci d’avance. T u dis que tes phrases sont longues, as-tu lu Mona Ozouf? elle aussi elle en fait des vachement longues, mais quel bonheur de la lire ( ou quel bonheur à la lire?) As-tu lu l’article de Sieffert sur “la polémique”? Je me suis régalée. Continue mon gars à écrire et à fignoler ton blog je serai toujours ravie de le lire et d’apprécier son look.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework