Paris, me voici !

Merci, Philippe Val, « refondateur » de Charlie Hebdo, de m’avoir donné envie de lire, à travers ton éditorial du 19 novembre 19971, le petit livre « imparable » publié par Serge Halimi aux éditions Liber-Raisons d’agir — une maison fort recommandable fondée par Pierre Bourdieu —, et intitulé  Les Nouveaux chiens de garde. Cet ouvrage, comme tu le disais si bien à l’époque, « contribue à la dissection savante du monstre médiatique » : il dénonce, de manière fort détaillée et documentée, ce monde de coquins endogames qui phagocytent les médias français à coups de lèche-bottisme et de renvois d’ascenseur éhontés ; monde auquel tu as depuis maintes fois fait allégeance et qui vient de te récompenser de ces dix années d’efforts insensés pour pénétrer enfin le cénacle de la bien-pensance parisocrate en t’offrant le beau, profond et moelleux fauteuil de directeur de France-Inter. Merci Philippe. Merci du fond du cœur.

  1. L’éditorial était titré « Les Perroquets du pouvoir », on peut le télécharger sur le site d’Acrimed. []

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework