Commerce parallèle

J’aurais dû l’enregistrer. Bon, je vais pas m’amuser à enregistrer systématiquement les gens qui sonnent à ma porte, je suis pas obsédé à ce point-là. Mais il y a des jours où ça vaudrait la peine… Ce matin, une jeune fille de Direct Énergie. Elle sonne d’abord à la porte de l’immeuble: «Bonjour, je travaille dans l’immeuble et je n’y ai pas accès, vous m’ouvrez?» Bonne poire, j’ouvre. Il y a pourtant un ouvre-porte qu’elle aurait pu trouver toute seule, mais soyons indulgents. Et puis c’est possible que certains voisins soient passés d’EDF à Direct Énergie pour la fourniture d’électricité. Mais ce n’est pas mon cas, alors pourquoi sonner chez moi si ce n’est pour me démarcher? C’est donc bien un truc de VRP: on sonne chez tout le monde jusqu’à ce que quelqu’un réponde, histoire de ne pas monter les escaliers pour rien.

Les escaliers. Vite grimpés et voilà qu’on toque à la porte. Je ne vais pas me cacher, j’ouvre.

— Bonjour, c’est vous le locataire ou le propriétaire?
— Oui.
— Je suis de la société Direct Énergie, c’est une société parallèle d’EDF, on fait tous les immeubles de la ville pour proposer une baisse du kilowatt, il faudrait que je voie votre facture.»

La retranscription est évidemment infidèle. La fille était essoufflée et, surtout, parlait très vite. Beaucoup trop vite pour qu’on comprenne bien tout. «Je ne comprends pas», que je fais. Elle répète qu’il faut qu’elle voie ma facture pour vérifier si j’ai droit à la réduction.

— Mais pourquoi je n’ai pas reçu une lettre d’EDF, si j’ai droit à une réduction?
— Parce qu’on fait toute la ville, on ne peut pas envoyer une lettre à tout le monde. On fait toute la France.

J’ai envie de lui dire qu’EDF, pour me réclamer les sous que je lui dois, ne m’envoie pas un agent tous les deux mois: il y a le courrier postal, et ça marche encore pas trop mal. Mais je dis:

— Je ne veux pas montrer ma facture à quelqu’un qui n’est pas d’EDF.
— Ah ben si vous ne voulez pas de réduction, moi je m’en fous.

J’essaie d’en savoir plus sur Direct Énergie. Elle me ressert la «société parallèle d’EDF» en me montrant son joli classeur avec la pube de la télé, je lui répète que je suis chez EDF et que si je dois avoir une réduction, elle doit venir d’EDF. «On vous remplace le courant par des énergies renouvelables», dit-elle à peu de choses près.

— En fait, vous voulez me proposer de changer de fournisseur d’électricité?
— Oui, c’est ce que je vous ai dit.
— Non, vous ne l’avez pas dit. Ça ne m’intéresse pas.

Et elle s’en va, vexée. Je pourrais la rassurer en lui disant qu’il va y en avoir, des gens qui vont vraiment croire que Direct Énergie est un genre de filiale d’EDF qui propose de meilleurs tarifs. Et du renouvelable, nouvel argument massue des chasseurs de gogos. Mais elle est déjà partie, et je n’ai pas envie de la rassurer. J’ai envie d’ouvrir la fenêtre et de la traiter d’escroc, envie d’écrire à ses escrocs-en-chef pour m’indigner, envie d’éliminer de la surface de la terre l’espèce maudite des commerciaux, qui alimente régulièrement mes rêves d’épuration sociale. Et puis comme d’hab, je me retrouve à vomir mon dégoût sur mon glob, qui mérite mieux que ça. Ça me détend un peu. Je retourne bosser.

Un commentaire

  1. pierre
    Publié le 28 août 2008 à 10:38 | Permalien

    Sache que nous aussi (ah, et salut au fait…) on a eu affaire à ces engeances. Dans notre cas, le mec s’est présenté comme venu nous faire profiter des nouvelles tarifications de l’électricité liées à des lois européennes. Véridique : il a fallu pas loin d’1/2 heure de parlementations avant que le gars crache qu’il bossait pour direct énergie, et pas pour une institution publique comme il semblait le laisser entendre. Technique de vente assassine : il te fait croire que c’est anodin et pour ton bien alors que c’est un choix comercial. Bref, on l’a bien fait chier, on l’a bien retenu chez nous tout ca pour évidemment pas signer son contrat. bien fait. En passant on en a quand même appris de belles sur les consignes qu’il recoit de ses chefs (bien sur la technique assassine, c’est d’eux qu’elle vient). Je me suis aussi renseigné : la société qui s’occupe du démarchage pour direct énergie a déjà été plusieurs fois condamnée pour ces histoires. Apparemment ils préfèrent recevoir quelques semonces plutôt que d’abandonner leur plan marketing sauvage.
    Pierre

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework