Brumes matinales

La Réunion, 5.

Je le sais, que c’est le matin et en fin d’après-midi qu’on trouve les lumières les plus photogéniques, surtout en matière de paysages. La fin d’après-midi, j’y arrive parfois. Mais le matin, faut-il avouer que c’est la première fois ? La première fois, également, que je me lève si tôt en vacances. Mais bon, on en apprend toute sa vie : qu’à la montagne en général et à La Réunion en particulier, si tu veux voir quelque chose et avoir une chance de rentrer vivant, il faut partir tôt. Avant le lever du soleil. Quelle idée, aussi, d’aller se balader dans des endroits pareils. Pas étonnant qu’autant de peintres aient choisi la Bretagne : quelle que soit l’heure, le ciel change tout le temps. Les pires fainéants y ont leurs chances. Chers lecteurs et trices, il y a des jours où je me sens l’âme d’un peintre plus que d’un photographe. Mais comme la seule technique de production d’images que je maîtrise un tant soit peu est celle dite du « presse-bouton », il a bien fallu se lever.

Debout à quatre heures donc. Et encore, on a du bol : Edwige et Christian, qu’on ne connaît même pas, nous prêtent leur maison à Saint-Gilles-les-Hauts. S’il avait fallu partir de Saint-Leu, on aurait dû s’y prendre une heure plus tôt à cause de la route. À quatre heures et demie, la Twingo d’Anne-Claire s’élance, fière et courageuse, sur la route en lacets. À mesure que l’on monte, le ciel bleuit et nous essayons de retenir la nuit, merde, faudrait pas que tant de douleurs aient été consenties en vain. Un coq chante sur le bas-côté à cinq heures dix-huit. Vers la demie, nous pouvons nous garer. Je vérifie le frein à main deux fois. Le parking n’est qu’en pente douce, mais c’est psychologique : j’imagine la voiture deux mille deux cent cinq mètres plus bas, le nez dans le corail.

Le but de l’excursion ? Assister au lever du soleil au sommet du Maïdo. Extraordinaire point de vue : face à nous, à dix kilomètres à vol d’oiseau, le Piton des Neiges, trois mille soixante et onze mètres, point culminant de l’île, le volcan aujourd’hui éteint qui lui donna naissance il y a trois petits millions d’années. Entre lui et nous, le cirque de Mafate, encore plongé dans le noir à notre arrivée. Car ouf, nous sommes bien à l’heure. Pile pour voir les premiers rayons du soleil apparaître derrière le Piton des Neiges, lécher le Grand Bénare, puis révéler petit à petit la majestueuse beauté de Mafate. Et s’il nous prend l’envie de nous retourner, c’est sur l’océan indien que nous découvrons une perspective à couper le souffle. L’insoutenable morale de cette histoire, c’est que ça valait vraiment, mais alors vraiment vraiment, le coup de se lever à cette heure indue. Je déteste les morales à la fin des histoires.

NB: Retrouvez ici le sommaire de tous les billets consacrés à La Réunion.

2 Commentaires

  1. Ninette dit
    Publié le 11 septembre 2009 à 14:49 | Permalien

    Je lis le sommaire des billets consacrés à la Réunion. magnifique !,ça valait le coup de se lever si tôt et de zigzaguer sur les routes. Je lis aussi “on” du bol Edwige et Christian ,toi le ferré en orthographe, tu remarques rien? Ce serait bien d’avoir des copains dispersés un peu partout qui vous invitent de temps en temps.En cas de panne y a toujours Echenans et tout près les Vosges, le Doubs, le Jura Là aussi y a de quoi s’esbaudir, non? A défaut de peintures, tes photos sont très réussies. Bravo

  2. Publié le 11 septembre 2009 à 15:24 | Permalien

    Bien vu ! Et corrigé… ce qui m’a permis de découvrir un deuxième mot oublié un peu plus loin, également corrigé…
    Et aux prochaines vacances, j’essaierai de me lever tôt pour photographier la ligne bleue des Vosges, promis !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework