À boire et à manger

Ça y est! Je ne sais pas s’il me faut m’en réjouir, mais, depuis ce matin, le nombre de pourriels reçus par kartoffelkäfig dépasse le double du nombre des «vrais commentaires», ceux que j’ai plaisir à lire. Ce qui nous fait un ratio de deux tiers de spam pour un tiers de jambon de qualité (les Anglais disent «ham» pour les commentaires non-spam, et ça s’explique par l’histoire du mot «spam» lui-même, voir l’article de Wikipédia déjà indiqué et gloire aux Monty Python).

Spam

Je sais ça grâce à Akismet, qui veille sur mon glob comme sur les autres globs qui tournent sur la plateforme WordPress, qui est de la balle. Akismet n’a encore jamais laissé passer un seul spam chez moi, merci Matt d’avoir conçu ce bel outil.

Par contre, je ne suis pas encore au top: les statistiques internes d’Akismet montrent que 94% de tous les commentaires postés sur les blogs où il est installé ne valent pas mieux que de la mauvaise viande reconstituée. Chers amis vendeurs de viagra, de séjours au soleil et de jeux d’argent, encore un effort!

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework