Yakapluyalé

Horreur! La serveuse a remis ses affreux escarpins — ou plutôt, elle en possède une seconde paire, moins pointue du bout, mais tout aussi trompe-la-mortante du talon. Ce troisième et dernier soir au Retour de pêche ne rachètera donc pas les deux précédents.

Surtout qu’en m’asseyant — même table qu’hier, mais sans l’orchidée —, je me rends compte que j’ai oublié de parler de la musique. D’ambiance, la musique. Qui colle avec la déco, quoi. Yakadanser revient comme chaque jour, suivi d’autres médiocres zoukeries, le tout couronné par un genre de r’n’b minimaliste (autant dans l’orchestration que dans l’inspiration).

Rien n’est perdu, cependant: les moules sont bonnes, et en matière de musique, j’ai mieux dans la chambre. Le Bodily Functions de Matthew Herbert, par exemple, que j’écoute en écrivant. Chouette mélange de jazz et d’électronique transmis par Bart lors du week-end à Limoges.

Et puis, toujours transmises par Bart, quelques reliques que je suis chargé de numériser. Les seules traces, sur deux cassettes audio, de séances vieilles d’une dizaine d’années.

Sur la première, une BASF CEII («Fantastic sound for CD», ce qui veut dire chrome de base), une face est consacrée à l’album Come To Daddy d’Aphex Twin. Ça, je peux laisser tomber, je l’ai acheté en CD depuis (c’est grandiose et publié par Warp Records). L’intéressant est sur l’autre face:

  • The Firm, duo Bart-Gator sale et mal élevé, avec, en invité surprise permanent, Tom à la batterie, et, à essayer de retrouver quelque part, l’intervention de Mitch («une guitare fantôme à l’envers quelque part en haut à droite derrière la lampe», d’après Bart). J’aime bien le sautillement démembré de Gaze mais, ce soir, j’ai un faible pour les sombres déchirements de Feckless Chronicles (Heavenly God’s Bagfly – The Cold-Wave Mix)

    Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  • PowerFishBand, soit Fish, Bart et Tom. Plus technique, plus funk, étonnament en mono. Je n’ai pas participé à ces effusions, mais je tiens à dire que la numérisation en chambre d’hôtel se fait avec la platine cassettes qui a servi à leur enregistrement, en ces samedis coupés de l’extérieur où le monde se réduisait au Cactus Blockhaus et à l’étage du garage de mes parents, billard, bière, pétard.
  • Toujours sur la même face, des choses que Bart a réalisées après qu’il fut parti en Angleterre: huit expériences électroniques avec Jibbs [modif du 28 juin: une expérience avec Jibbs faite en Franche-Comté et sept expériences de Bart tout seul dans sa chambre à Leeds]
  • et quelques chansons avec Rachael. Ces dernières, les plus faciles à enregistrer du lot, sont les plus pourries, saturées presque tout du long. Et on me dit dans mon oreillette qu’elles ont été enregistrées en studio! Bart, tu faiblis trop devant les filles…

Sur la seconde cassette, sans marque et sans qualité, une simple mention: «Nous et moi». Il y en a à qui cela doit rappeler des vendredis soir à Tavey, et un vieux poste dont on entend très distinctement les tac-tac sur la bande. J’ai pas encore commencé à la numériser, celle-là. On en reparlera.

7 Commentaires

  1. Publié le 24 mai 2006 à 14:24 | Permalien

    Yeah! The Firm is teh r0x! (“The Firm sont vraiment les plus forts” en language de hacker)

    Mais pourquoi elle est coupée la chanson? Parce que la fin elle tue tout mon p’tit chat.

  2. Publié le 24 mai 2006 à 15:24 | Permalien

    Comment ça elle est coupée, la fin ?
    Chez moi y a bien le gros larsen en trois mouvements…

  3. Publié le 24 mai 2006 à 15:28 | Permalien

    Ah ouais… T’as raison. Quand je l’ai écouté chez moi hier soir, le fichier n’était pas complet. P’t’etre un probleme de téléchargement.

  4. Publié le 24 mai 2006 à 15:38 | Permalien

    Finalement, le mec qu’a fait le plugin, l’est peut-être pas si génial que ça… 🙂

  5. Publié le 2 juin 2006 à 17:25 | Permalien

    Yo. Faudra-t-il en arriver à pénétrer l’ordi central de kartoffelkäfig pour obtenir des extraits de PowerFishBand et de Jibbs ?
    Sinon pour le plugin, c’est certain, il est vraiment génial. Mais le célébre axiome “une création géniale = un génial créateur” est-il recevable ?

    ps catégorie “ce n’est pas mon site du tout” :
    ceuce qui n’ont pas cliqué sur mon nom, outre de manquer au plus évident devoir du curieux, loupent quelque chose.

  6. Publié le 2 juin 2006 à 17:38 | Permalien

    Bon, déja, y’en a qu’un de morceau avec Jibbs (aka JB, un copain du temps de l’IUT de Belfort) et il est pas terrible du tout. Les autres, a mon avis, ce sont des expériences électroniques du Supreme Doryphore (moa) mais je me trompe peut-etre (c’est tres vieux).

    Ce que j’attends c’est que l’ami Lo télécharge ses beaux fichiers numérisés sur son serveur FTP (il ne savait meme pas qu’il en avait un d’ailleurs) pour que je puisse les nettoyer un peu avec mon bo mac (l’est tou bo mon mac l’est tou bo !).

  7. Publié le 7 juin 2006 à 11:48 | Permalien

    Si tu es le Suprême Doryphore, alors moi je suis le Suprême Cheese… Et tu sais ce qu’il te dit, le Suprême Cheese?
    Que t’as qu’à être plus clair sur tes jaquettes de cassettes, na !
    Que, aussi, euh, je commence à comprendre ce qu’est censé être mon serveur FTP. Je vais y réfléchir…

    Sinon, audiogame, c’est bien foutu et très rigolo. Vachement plus passionnant que la carte de la RATP de la fois d’avant…

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*

Subscribe without commenting

Aether Child Theme by altamente decorativo & bendler.tv | built on Thematic Framework